Parents

Parents

 

08juin13_11 MERE LEO KRISANAZ

maman de Lucas  

Je souhaite vous témoigner ma reconnaissance pour l’aide que vous apportez à
mon fils Lucas.

En effet, lorsque vous m’avez contacté pour prendre rendez-vous afin de nous expliquer l’aide que votre association pourrait apporter à Lucas, j’ai accepté sans vraiment croire que celle-ci soit efficace. Etant échaudés par les réunions parents / professeurs, nous nous étions préparés à recevoir de votre part le même jugement que nous recevions lors de ces réunions (« si Lucas n’as pas de meilleures notes, c’est que nous ne le suivions pas suffisamment pour ses devoirs. »…)

Lorsque vous êtes venu pour la présentation du programme que vous souhaitiez mettre en place, nous avons été agréablement surpris, car vous avez réellement pris en considération les attentes de Lucas. Vous avez su lui redonner confiance en lui, en soumettant des méthodes de travail qui pourraient l’aider dans sa concentration et l’amélioration de ses notes. Vous lui avez expliqué qu’il
serait souhaitable d’améliorer son bulletin pour pouvoir prétendre à un BAC général, mais également donné toutes les explications sur d’autres orientations (BAC pro). Le gamin s’est senti valorisé, car tous ne sont pas disposés à faire des hautes études, sans pour cela être des mauvais!!!

Par rapport à sa motivation pour la restauration, vous lui avez proposé un nouveau stage en entreprise, et avez tout mis en oeuvre pour lui trouver le restaurant.

Lucas et nous-même sommes enchantés par votre soutien et votre implication. Votre association est une aide précieuse pour les jeunes, car trop de jeunes ne savent pas ce qu’ils veulent faire comme métier en 3ème et sont dirigés en seconde générale, ce qui peut les décourager.

Bravo continuez et beaucoup vous remercieront lorsqu’ils seront dans la vie active.

Cordialement

Simone maman de Lucas.

 

IMG_8336

Maman d’Alexis.  
Madame JACOB a pris contact avec moi au début du 2ème trimestre 2013 afin de nous rencontrer et proposer son aide à Alexis, alors en 3ème, et qui ne souhaitait pas pousuivre ses études dans la filière générale.

Quand on est une maman qui s’inquiète pour l’avenir de son enfant, on souhaiterait lui donner des conseils qui l’aideront dans son parcours pour trouver sa voie. Or avec les adolescents actuels, la communication est devenue plus difficile : influençables, ils écoutent parfois avec distance la
voix de leurs parents. C’est pourquoi une aide extérieure professionnelle et bienveillante constitue un relais appréciable.

A l’issue de notre premier entretien, dans lequel Madame JACOB nous a exposé le but de son association et quelles démarches elle proposait de mettre en place, nous avons accepté ce concept. Je trouve que le fait que les rendez-vous se déroulent à domicile est une bonne chose ; cela rend les
entretiens moins formels donc plus détendus. Les élèves se sentent plus en confiance pour parler de leurs souhaits et de leur avenir.

Madame JACOB a su être attentive aux désirs d’Alexis et a cherché à le comprendre tout en lui faisant prendre conscience des enjeux, comme l’importance d’assurer au mieux la 3ème et le brevet. Elle lui a proposé d’effectuer des stages courts en entreprise pendant ses vacances scolaires afin de le conforter dans la voie dans laquelle il voulait s’engager, et cela a été positif.

Alexis a rejoint la vie active depuis maintenant 2 mois et obtiendra son CAP dans 2 ans. A l’issue de la fin de son contrat d’apprentissage, il aura la possibilité d’obtenir un diplôme supplémentaire s’il le souhaite ou d’être embauché par son employeur. Il ne regrette pas son choix,
son travail lui plait et son employeur est satisfait de lui.

Heureuse d’avoir fait confiance à Madame JACOB, je la remercie d’avoir accompagné mon fils tout au long de ce projet et d’avoir été réactive quand cela s’est avéré nécessaire.

 

Parents de Fabien  
Julie a réalisé la semaine dernière son premier contact avec le monde du travail grâce au stage que vous lui avez organisé au sein de l’entreprise FEMINA DECOR, dirigée par Madame Wollesse, architecte d »intérieur. Cette première expérience est une réussite totale !

Les tests de définition de personnalité associés à la préparation du stage, ont permis à Julie d’appréhender correctement ces deux journées. L’architecture semble vraiment être un domaine dans lequel Julie pourrait exprimer sa créativité, son sens du relationnel et ses qualités personnelles. Les préconisations au niveau du domaine d’activité se sont révélées exactes. Cette expérience va certainement nous être d’une grande utilité dans les décisions d’orientation futures de Julie.

Par ailleurs, Philippe, en sa qualité de Directeur France de 2020 Technologies, société spécialisée dans les solutions logicielles destinées à la fabrication de menuiseries, se propose de participer à votre projet en accueillant de futurs stagiaires.

Convaincus de l’intérêt de vos interventions auprès de nos adolescents, aujourd’hui souvent indécis quant à leur devenir, nous avons d’ores et déjà informés notre entourage des services que vous proposez. Nous espérons que les collectivités et le corps enseignant intégreront également votre démarche.

Nous reviendrons vers vous, lors de l’orientation de Julie en fin de troisième.

Philippe et Hélène
Parents de Florian avec Mme GASSIN Prof de SVT

 

Frédéric, Père d’Alexandre  
Notre fils voulait être dentiste. Il est donc allé en seconde générale pour faire un Bac S. Mais en milieu d’année, il nous a expliqué que le général ne lui correspondait pas.

Nous avons donc cherché d’autres directions, sans y parvenir seuls.

Nous avons fait appel à MOTIV’ADOS.

Elle a pris le temps de chercher les métiers correspondants à la personnalité de notre fils et nous avons choisi d’explorer le métier de Prothésiste Dentaire.

Pour confirmer cette voie, elle a trouvé 6 entreprises prêtes à recevoir notre fils les mercredi après-midi.

Grâce à ce système, notre fils à confirmé sa vocation, il a découvert le monde du travail, des laboratoires de différentes tailles, et dans le même temps un des patrons lui a proposé un contrat d’apprentissage pour faire un Bac Pro.

Il est tellement passioné par son travail qu’il s’est même inscrit comme Meilleur Apprenti de France.

Nous sommes heureux et soulagés de voir notre fils épanoui et passionné par son travail.

Encore merci

Eric et Brigitte VIDAL

 

Parents de Manon,  
Arrivée en fin de troisième, Manon comme tant d’autres enfants ne savait pas vraiment vers quel métier se diriger. Elle s’est donc orientée vers une seconde générale pour suivre la filière S qui dit-on ouvre plus de portes. Sans être vraiment motivée, les notes de la seconde étant plutôt faibles pour S, elle a redoublé n’ayant toujours pas trouvée une quelconque autre vocation.

S’en suit la première S, dès les deux premiers mois elle a senti qu’elle n’y arriverait pas et à commencer à décrocher. Elle ne se voyait pas partir dans de longues études. Elle nous a suggérer qu’elle souhaiterait travailler dans l’ébénisterie, la maroquinerie mais avec aussi une plus nette attirance pour l’horlogerie. Devant tant de détresse et d’incertitude, nous, parents étions totalement désarmés et incapables de parvenir à l’aider à trouver sa voie. Heureusement nous avons été mis en rapport avec Mme Jacob. Cette personne a su écouter et comprendre notre fille. Grâce aux tests de personnalité qu’elle lui a fait passer, elle a détecté que Manon serait vraisemblablement plus à l’aise dans un métier manuel qu’à cirer les bancs d’une université sans but précis.

A partir de là, tout s’est déclenché, une journée portes ouvertes dans un lycée de Métiers d’Arts , puis recherche de stages en entreprise pour déterminer ce métier qui s’est révélé être horlogère dés le deuxième stage. Manon a su faire preuve de volonté et d’enthousiasme ce qui ne lui était pas arrivée depuis longtemps. Ca lui a ouvert la possibilité de renouveler cette expérience pour un stage de quatre jours avec le même patron qui semble l’avoir apprécié. Grâce à Mme Jacob, notre fille a enfin trouvé sa voie. Il ne lui reste plus qu’à confirmer cette vocation auprès de ce patron pour qu’il la prenne en apprentissage en vue d’une école en alternance dès septembre 2012.

Depuis, Manon semble avoir retrouvé un équilibre qui se concrétise dans son comportement .Elle va terminer sa première S sereinement. Ces années de générale acquises pendant ces trois ans lui seront bénéfiques, elles l’aideront à mieux se consacrer à l’apprentissage technique de son métier.

Pour nous parents, c’est un soulagement et un bonheur de la voir bientôt s’épanouir dans sa nouvelle voie.

Merci encore à Mme Jacob pour son soutien et son engagement auprès de tous ces jeunes qu’elle prend en mains et par son action, fait ce que nombre de parents n’ont pas le temps ni la patience de faire.

Pour nous, il est évident que vous avez été, sans trop exagérer, providentielle. maintenant les cartes sont entre les mains de Manon. A elle de faire en sorte que le stage se passe bien, et, qu ‘il lui ouvre les portes de l’école.

Parents de Sarah et d’Hugo

 

Muriel  
Grasse, le 12/03/2012,
Face à la difficulté de définir un choix d’orientation pour ma fille scolarisée en 3ème, j’ai fait appel à MOTIV’ADOS 06 dans le cadre d’un contrat d’accompagnement personnalisé.

Plusieurs entrevues ont permis de définir des choix de métiers en fonction des goûts et des capacités de Tiffany.

En parallèle, un suivi personnalisé a permis d’encourager, de remotiver, et de maintenir un lien permanent.

L’accompagnement trouve tout son sens par la mise en place de stages en entreprises.

C’est ainsi, qu’après sa première journée de stage, ma fille est rentrée épanouie s’exclamant que c’est le métier qu’elle souhaitait exercer.

Corinne est déterminée à mener à bien cette aide à l’orientation active par des stages en entreprises, essentielle pour l’avenir professionnel de nos enfants.

Une mise en application dès la 5èmeserait tout à fait appropriée.

Muriel

 

Parents de William

Grasse, le 15/02/2012,
Nous sommes parent d’un enfant de 14 ans, actuellement en classe de 5ème, qui rencontre des difficultés sur le plan scolaire.

L’éducation nationale ne lui permet pas de prendre conscience de son avenir professionnel et il ne comprend pas vraiment le but de travailler à l’école.

Lors de la journée Carrefour des métiers organisée à Grasse, nous avons voulu rencontrer des professionnels pour permettre à notre fils de trouver une voie ou une motivation, mais à 14 ans le monde du travail reste quelque chose de très abstrait et les quelques rencontres n’ont été pas été très concluantes.

Par contre, nous avons rencontré Madame Jacob missionnée par MOTIV’ADOS 06 sur ce lieu qui nous a expliqué en quoi consistait son association. En discutant avec elle, nous avons été très intéressés par les services qu’elle pouvait proposer et même si 14 ans restent un jeune âge pour définir un projet professionnel, nous préférons nous y prendre tôt et cet accompagnement correspondait
tout à fait à ce que l’on souhaitait faire pour notre fils.

Madame Jacob permet à des jeunes de trouver leur voie mais avant tout de les aider dans l’organisation de leur travail scolaire, se perfectionner dans les matières principales. Au fil du temps, ce travail apporte des idées d’orientations professionnelles dans lesquelles l’élève va pouvoir se diriger.

Depuis que Mme Jacob suit William, nous remarquons qu’il a pris conscience de se qu’on attendait de lui et semble être plus sûr de lui en l’aidant par des méthodes de travail. Le fait qu’il puisse être en relation avec une personne extérieure du contexte familial permet à William de se sentir épaulé et d’exprimer ses inquiétudes et souhaits pour son avenir.

Mme Jacob entretient de façon quotidienne une relation par mail avec William, ce qui motive notre fils dans son travail scolaire. L’attention qu’apporte Mme Jacob à notre fils est pour nous une aide
précieuse, car avant de rencontrer Mme Jacob il nous était pratiquement impossible de raisonner William et de lui faire admettre que le travail scolaire était important pour son avenir, cela déclenchait des conflits.

Au fil du temps, son travail apporte des idées d’orientations professionnelles vers lesquelles William va pouvoir se diriger. En plus, Madame Jacob met en place des stages en entreprise qui permettront à notre fils de se faire une idée de la réalité du monde du travail, de se socialiser et de travailler les matières dont il aura besoin pour son avenir.

Enfin, nous pensons qu’il est important de s’y prendre tôt, même si William n’a que 14 ans mais nous préférons qu’il puisse déjà se faire une idée sur le monde du travail et de savoir dans quelle voie il pourra s’orienter.

Il est important de ne pas attendre que William soit en 3ème, en difficultés scolaires, aucunes idées d’orientations et soutien extérieur pour REAGIR !!!

 

Cécile

Grasse, le 07/03/2012
C’est avec grand intérêt que je vois ce projet de plus en plus nécessaire.

J’ai pu discuter avec toi de ce projet il y a maintenant 3 mois et après maturation, j’ai bien la conviction que le besoin se fait ressentir et qu’il peut être un relais.

entre l’école et les parents. En effet les parents se sentent souvent démunis, ne savent pas comment s’y prendre avec les ados au moment de l’orientation et ne pensent pas ou ne fond pas la démarche d’aller chercher, d’aider leur enfant à trouver sa voix qui peut être effectivement par le biais de stages en entreprises.

Le collège n’en a pas la mission et les moyens, puis les parents n’ont pas toujours le temps et ne savent pas comment y faire face.

Cette association dans ce sens, est nécessaire et doit être portée aussi par des professionnels, élus locaux… Personnellement j’y crois.
Quand tout se passe à merveille pour notre enfant, personne n’a besoin de ce concept, mais lorsque l’enfant est en difficulté, échec scolaire, ou encore ne sais tout simplement pas quoi faire après la 3ème ( la 2d sans grande conviction…apprentissage encore dévalorisant…) alors l’aide d’une telle structure est précieuse pour l’enfant qui pourra trouver son orientation…son chemin, sa passion en accédant à des stages en entreprise.

Il s’agit d’éviter les stages bidons chez le copain, la famille…Histoire de faire un stage obligatoire au collège. C’est déjà bien de pouvoir faire ces stages, qui n’existaient pas dans les années 1980.

Par ailleurs MOTIV’ADOS 06 va bien au-delà du simple stage sans objectif bien précis et c’est la dessus qu’il faut miser.

Je suis donc très favorable à ce concept et t’encourage sincèrement pour sa mise en œuvre.

Amicalement.
Cécile